En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies

Un site efficace avec un budget réduit ?

Évaluer cet élément
(52 Votes)

Conférence du 17 mars 2014

Dans le cadre du salon bien-être et santé 2014, j'ai été amené à intervenir sur un thème récurent afin d'informer un ensemble de spécialistes du secteur...

Le thème de l'intervention : Un site efficace avec un budget réduit ?

Pour mémoire, les 4 pièges à éviter

  • donner carte blanche sans vouloir vous occuper de votre site
  • tout déléguer à une web agency, sans vision financière du projet
  • croire aux pouvoirs magiques de votre webmaster : il n'est pas un magicien tout puissant, et il ne peut pas forcément tout faire.
  • penser que la mise en ligne suffit. (C'est après la mise en ligne que tout commence ! )

Définir nos ressources :

Quel que soit la taille de votre établissement, le montant des ressources allouables et les objectifs à atteindre, le questionnement suivant est le même

  • Etat des lieux : Comment je fonctionne aujourd’hui ?
  • Comment est organisée mon activité ?
  • Contact client par téléphone régulier ou non
  • Tenu d’un agenda papier ou électronique pour les réservations
  • Publication récurrente du programme et/ou des tarifs
  • Offres spéciales liées à un évènement (Noël, St-Valentin, soldes)
  • Fidélisation de la clientèle : système utilisé
  • Processus de paiement
  • Mon business model en somme…

Publicité : quels supports j’utilise aujourd’hui ?

  • Presse locale ou nationale
  • TV locale ou nationale
  • Tracts
  • Flyers chez des tiers
  • Panneaux publicitaires
  • Internet

Répertorier ses ressources allouables

  • Combien de temps est-il possible d’allouer au site web ?
  • Qui gère le contenu, l’agenda des réservations, le processus de paiement
  • De quelles ressources humaines dispose-t-on ?

Définir ses objectifs

A ce stade, nous n’avons toujours pas parlé de solution mais simplement nous avons tenté de poser l’existant pour mieux appréhender ce qu’on peut faire et ne pas faire. On va maintenant essayer de définir nos objectifs.

  • Définir les objectifs qui serviront à l’établissement du cahier des charges
    • Secteur d’activité
    • Grande consommation ou stratégie de niche ?
    • BtoB ?
  • Public à atteindre (Pro et/ou particuliers)
    • Tranches de revenus si particuliers
    • Profil des visiteurs
    • Zones géographiques : Locale, nationale ou internationale ?
  • Objectifs financiers
    • Optimiser le taux d’occupation de mon installation
    • Gagner des parts de marché sur la concurrence
    • Atteindre une nouvelle population

Un site web efficace impactera pratiquement toutes les strates de votre organisation.

Cela ira du recrutement à la prise de commande, en passant par vos relations avec vos fournisseurs et vos clients, la publicité, l’emploi du temps des employés, la gestion des extras, la communication interne/externe ...Etc…

Exemple : A ce jour, vous évaluez à 45 minutes par client pour fixer un rendez-vous via l’agenda papier, accueillir le client, discuter avec lui et encaisser la prestation en espèces.

Question à se poser :

Est-il possible de déporter le processus de réservation en publiant sur mon site l’agenda des disponibilités et en installant un système de paiement ?

Objectif : Le client arrive dans mon établissement débarrassé de tout l’aspect anxiogène de la prestation. Je peux me concentrer sur le cœur de mon métier : ma relation avec lui, son accueil et son bien-être.

Cerise sur le gâteau : j’ai gagné en temps de gestion puisque maintenant le client fait mon travail administratif.

Impact sur mon organisation :

  • Changement des habitudes sur la gestion de l’agenda : Formation à prévoir
  • Changement des habitudes du client pour sa réservation : Informations à lui transmettre
  • Changement sur la circulation de l’argent : Prévenir le comptable et ma banque

Suis-je prêt à changer mes habitudes pour atteindre cet objectif, prendre le risque d’une désaffection du client dû au changement et en ai-je les ressources en interne ?

Elaborer le cahier des charges

Enfin, nous allons parler technique : En fonction des ressources possibles à affecter décrites dans le chapitre 1 et des objectifs que l’on s’est fixé dans le chapitre 2, on va pouvoir définir et allouer à chaque objectif les ressources à affecter et les outils nécessaires pour les atteindre.

C’est à ce moment qu’on se rend compte qu’on ne peut pas conquérir le monde avec seulement un stagiaire et 50€ par mois !

Le fruit de ce travail constitue le pré-projet, il peut être réalisé seul mais aussi avec votre prestataire. Quelque soit votre business, le prestataire sera d’autant plus efficace qu’il en cernera les moindres aspects. Donc, ce n’est pas une hérésie que de consulter avant sa réalisation.

Ce qui ne vous empêche aucunement, le pré-projet établi, d’effectuer un appel d’offre vers plusieurs prestataires. Logiquement, celui qui vous a aidé devrait vous fournir une solution claire et correctement budgétée puisqu’il dispose d’un léger avantage sur les autres.

Etudier les propositions

Une fois récoltées toutes les offres, vous pourrez faire votre choix et éventuellement décocher certaines options et faire évoluer votre cahier des charges.

Il est intéressant de demander une segmentation des propositions afin de comparer au mieux. Mais ce n’est pas toujours possible.

Il n’existe pas une solution à une problématique mais souvent plusieurs avec des plus et des moins pour chacune.

On a tendance à penser que « Qui fait le plus, fait le moins » en informatique, c’est faux.

Un cahier des charges bien cadré vaut mieux qu’un cahier des charges à options de développement.

Exemple : situation n fois rencontrées, vous entrer dans un magasin pour acheter un ordinateur portable pour gérer vos mails en déplacement et vous ressortez avec un PC de « core-gamer »

Processus de vente du vendeur :

  • Allez-vous sur le net ?
  • Avez-vous un appareil photo numérique ?
  • Regardez-vous des films ?
  • Avez-vous des enfants ?

Résultat : En répondant oui à toutes ces propositions, vous êtes passé de l’entrée de gamme au haut de gamme et vous avez une machine ultra-performante, malheureusement elle ne correspond plus à vos besoins initiaux.

Donc : Concentrez vous sur vos besoins à un instant « t » et à une solution qui y répondent à cet instant.

Cette solution peut avoir des options évolutives mais ne doit pas entraîner un surcoût démesuré par rapport à vos besoins du moment.

Si votre business évolue et nécessite une « migration », elle ne vous coûtera pas plus chère qu’une solution dite « évolutive » avec surcoût.

Evitez les offres propriétaires si votre budget ne le permet pas, elle vous marierait avec la web-agency.

L’offre WEBCREA

Afin de fournir une offre évolutive sans surcoût initial, non-propriétaire et gratuite, j’ai opté pour la solution Joomla.

Joomla est un CMS (Système à gestion de contenu), il fournit une architecture de base à laquelle on peut implémenter des extensions en fonction des besoins.

Joomla est 100% gratuit, seul les extensions peuvent être payantes, mais à un coût dérisoire, de l’ordre de 10€ à 100€ pour les plus sophistiquées.

Joomla est une solution open-source, c’est-à-dire que des milliers de personnes travaillent dessus. Le code est entièrement disponible et est sous licence GNU.

Développeurs, designer et utilisateurs apportent leur savoir pour améliorer la solution

Ces personnes se retrouvent régulièrement sur des forums dédiés comme joomla.fr. J’apporte régulièrement mon aide à titre gracieux à des dizaines d’utilisateurs dans le besoin ou confrontés à un problème.

Pourquoi je fais ça ?

  • Je tiens à jour ma base de connaissances (veille techno)
  • Je traite des problèmes et trouve des solutions avant que cela n’arrive à mes clients
  • J’entretiens un réseau de passionnés comme moi pour cette solution
  • Je dispose d’une aide face aux problèmes que je peux rencontrer

C’est ainsi que je peux proposer sur mon site des installations de Joomla à partir de 150€ ht et allant jusqu’à 3000€ ht.

La solution ne change pas, c’est votre implication et mon accompagnement, voir le temps de développement à une extension dédiée ou à la personnalisation de la charte graphique qui font la différence.

Lu 9622 fois Dernière modification le mercredi, 21 janvier 2015 15:09
Connectez-vous pour commenter